Prix Seligmann 2014 contre le racisme : Le royaume sans racines de Sema Kiliçkaya

151821Le Prix Seligmann 2014 contre le racisme a été décerné à l’ouvrage de l’écrivaine turque Sema Kiliçkaya : « Le royaume sans racines »publié en 2013 aux éditions In octavo.

Enseignante agrégée d’anglais et traductrice,née en Turquie à la frontière syrienne, Sema Kiliçkaya  s’interroge, à partir de sa propre histoire d’enfant puis d’adolescente immigrée en France, sur les rapports de la langue et de l’identité.

Le-royaume-sans-racines

« Dans ce roman, chronique d’une communauté turque transplantée en Haute-Marne, on sent l’Orient, son soleil, ses coutumes et ses parfums qui s’oppose au faux Eldorado de cette terre d’accueil qu’est la France. Opacité de la langue (difficulté d’entrer dans la langue d’accueil pour la première génération), sentiment d’aliénation de l’individu déraciné ; regret du paradis perdu (la Turquie, qui pourtant n’en était pas un), déception du faux Eldorado d’accueil et quête éperdue de la dignité tant humaine que culturelle sont les lignes de forces qui traversent ce roman et lui donnent une incroyable chaleur humaine.( note de l’éditeur) »

* Le Prix Seligmann contre le racisme a été créé par Françoise Seligmann en souvenir des combats menés avec son mari contre le nazisme au sein de la Résistance et contre l’intolérance et l’injustice pendant la guerre d’Algérie. Ce prix récompense annuellement une création écrite, individuelle ou collective, consacrée à la lutte contre le racisme, tel un roman, un essai, un mémoire, une pièce de théâtre ou un scénario de film, ou tout autre écrit.

Tags: