Mohini, l’éléphanteau de Pandit Nehru en Turquie

mohini

Le 26 décembre 1950, une grande liesse régnait devant le Palais de Dolmabahçe. Les tramways bondés se vidaient de stambouliotes venus des quatre coins de la ville pour venir voir le « cadeau ».

Mohini, arrivait tout droit d’Inde, cadeau du président indien Pandit Nehru, jeune éléphanteau d’une tonne, âgé de cinq ans était un présent pour les enfants de Turquie.

« Mohini », signifiant semble-t-il « mignon » en Indien arrivait suite à une demande des enfants turcs, où plutôt des jeunes lecteurs de la revue pour enfant Doğan Kardeş qui, le 2 février 1950 avait publié une lettre adressée au Président Nerhu signée par 200 jeunes lecteurs.

« Nous sommes les enfants turcs, et n’avons jamais vu de véritable éléphant. Serait-il impoli, « tonton Nehru » de te demander un éléphanteau ? Les enfants turcs , te saluent et te baisent la main en signe de respect. »

mohini.2

 mohini3

En effet,cette demande arrivait juste après que Nerhu eut envoyé un éléphanteau au Japon. La revue entretint l’affaire en lançant deux concours dans sa publication. Le premier , concours de dessin devait récompenser la plus belle illustration sur le thème « Comment accueilleront nous l’éléphanteau », le deuxième proposait de trouver un prénom au bébé pachyderme. C’est « Bir tanem » soit « mon unique » , mot d’amour ou de tendresse qu’emploient les amoureux où les mamans pour les enfants qui fut choisi.

mohini.4

Arrivé le 26 décembre à Dolmabahçe, il fut envoyé ensuite à Ankara avant d’aller couler des jours tranquilles au Zoo de « Ataturk orman çiftligi » où il ne resta pas longtemps seul puisqu’un an plus trad, le Président du Pakistan Liaquat Ali Khan offrit à son tour une petite sœur nommée «Azadi » à Mohini, le 12 janvier 1951.

Décédé à l’âge de 49 ans en 1994, Mohini, reste un mythe et beaucoup de maternelles, centres aérés ou centres de jeux portent encore son nom en Turquie.