Le site de la pierre : Topada en Cappadoce

Le site de la pierre est identifié par les archéologues sous le nom de « Topada » qui est l’ancien nom du village d’Acigöl dans les parages duquel se trouve la pierre.

New Image

On peut dater ces hiéroglyphes avec une certaine précision puisqu’ils ont été gravés pour célébrer une victoire d’un roi néo-hittite, le roi Wasusarmas qui fut détrôné par l’Assyrien Tiglath-pileser III entre 732 et 729 avant JC. De ce fait, la pierre date de quelques années avant sa destitution, soit aux alentours de 740 avant JC.

Wasusarmas régnait sur le royaume de « Tabal ». En fait, ce nom était attribué à ce royaume néo-hittite par les Assyriens qui l’ont soumis vers 730 pour en faire une province vassale. Sous ce nom  les Assyriens désignaient l’Anatolie, nom qui a été repris par les rédacteurs de la Bible sous le terme de «  Tubal ». Du point de vue géographique, ce royaume de Tabal se situait approximativement autour des villes actuelles d’Akasaray/Nevsehir/Kayseri.

Les inscriptions sont « rédigées » en langue louvite, un dialecte cousin du Hittite. La langue Hittite déchiffrée pour la première fois dans les années 1917-1920 est considérée aujourd’hui comme la plus ancienne langue indo-européenne connue.

unnamed

Anne Dumortier Aksoy : la Cappadoce hors ders entiers battus