Le kahvaltı : petit déjeuner turc à toute heure de la journée.

k3A peine de retour à Istanbul après des vacances en France, nous nous languissons du traditionnel petit-déjeuner turc qui fait aussi office de brunch : le kahvaltı. Plus ou moins riche, plus ou moins sophistiqué, et plus ou moins coûteux selon le quartier où on le déguste, c’est un véritable art de vivre mais aussi un véritable régal pour le palais pour peu qu’on soit davantage porté sur le salé que le sucré.

Les produits de base qui le constituent sont le pain ou le simit, les oeufs (durs ou brouillés avec tomates et poivrons), les tomates, les concombres, le fromage et les olives. Et bien évidemment du thé à volonté, servi dans les traditionnels verres en tulipe. Grand succès auprès de nos enfants : l’ayran, cette boisson faite avec du yaourt et du sel : on ne compte plus les clichés où ils arborent une jolie moustache blanche !

De même, à l’école, au goûter du matin, en lieu et place de la tartine de chocolade ou de confiture pour le goûter, des olives et du concombre. L’habitude étant une seconde nature, la brioche française fut même longtemps snobée alors que l’on faisait fête aux ingrédients susnommés…

Dans le quartier populaire étudiant de Beşiktaş, l’un des bastions des endroits où déguster un kavaltı, l’offre s’est largement étoffée ces dernières années et chaque enseigne semble tirer son épingle du jeu tant la clientèle afflue, jusqu’à créer des files d’attente conséquentes le week-end vers midi dans les lieux les plus prisés. En tant que parents, c’est un lieu de ralliement pratique, peu dispendieux et roboratif : les enfants ne sont pas tenus de se tenir assis durant tout le repas, chacun picore d’une assiette à l’autre… Dans le milieu étudiant, c’est un moyen économique de se nourrir au déjeuner tout en préservant son équilibre alimentaire.

k2

En semaine, en fin d’après-midi, on peut en fait commander un kahvaltı dans nombre d’endroits, ou même certains ingrédients seulement : il nous est ainsi arrivé de commander seulement des tomates, des olives et de l’ayran après s’être dépensés au parc ! Sans être regardé comme un radin, on pourvoit logiquement à vos besoins en évitant le gaspillage et la surconsommation, avec le sourire en plus ! Un art de vivre tel que tout l’été, notre aîné a nommé « Petit déjeuner turc » tous les lieux de restauration dans lesquels nous nous sommes rendus.

New Image

* kahvaltı : signifie littéralement  « sous le café « … en effet il se termine par le café et est accompagné de thé.

 

Christelle DD :j’élèvre mon enfant en Turquie

Une réponse
  1. vierin marie