La coupe grillée de Baylan , coupe sacrée de Kadikoy ….

Si les pâtisseries ont une si grande place dans la culture urbaine…. C’est sans doute parce qu’il nous faut bien un peu de sucreries et gâteries entre ces murs de béton…depuis que la ville existe.

Baylan, avec son passé de 87 ans est une légende pour tout stambouliote qui se respecte.baylanin-oykusu-2

Cette pâtisserie aussi jeune que la jeune République De Turquie est , tout comme elle , née en 1923.

Baylan n’est pas la plus ancienne pâtisserie d’İstanbul certes, mais c’est celle qui est ouverte sans interruption depuis le plus longtemps. Pas une semaine de fermeture depuis son ouverture

Le fondateur de la pâtisserie Baylan, Filip Lenas, jeune grec, rêvait de devenir un pâtissier célèbre. Il vint en Turquie et apprit son métier comme apprenti auprès de Monsieur Moulatier, chef pâtissier français installé à Pera.

En 1923 il ouvre son premier magasin à Beyoğlu sous le nom de « Loryan » qui veut tout simplement dire « l’ORİENT » et devint rapidement aussi réputé que les pâtisseries Markiz et Lebon.

En 1925 il ouvre sa deuxième boutique à Karaköy puis son troisième magasin à Kadıköy en 1961. C’est ce dernier magasin qui resta le seul et unique jusqu’en 2010 puisque les deux premiers furent fermés en 1967. En effet depuis 2010 Baylan existe à nouveau sur la rive européenne, à Bebek.

Mais depuis près d’un demi siècle , tout le monde sait à İstanbul, qu’il est sacrilège un jour d’été , alors qu’on passe à Kadikoy … de ne pas s’arrêter pour déguster sa spécialité la « KUP GRİYE » soit la « coupe grillée »

BAYLAN-kup-grye

Une ou deux boules de glace à la vanille, une boule de glace caramel fait maison, de la chantilly, le tout bien enrobé d’une sauce au caramel , de petits croquants au caramel et d’amandes et pistaches à déguster sous une tonnelle rétro vraiment d’époque.

La boutique est elle tout aussi surannée, viellote et ….

baylan

 

un peu kitsch mais on adore …. elle est authentique.

baylan2

Ce dessert coûte un peu cher, 15,50 livres turques mais il vaut son prix. Bien entendu ceux qui ne voudront pas de « Kup Griye » pourron choisir parmi d’autres desserts tels le  Rokoko ou encore le le Adisababa .

BAYLAN3

 

Bétül Ülgen pour Istanbulfoods.