Imagerie enfantine d’Istanbul.

livres-istanbulEn résidant à Istanbul, en y élevant mes enfants qui y sont nés, une nouvelle lubie a aggravé ma passion consumériste en librairie : acheter tous les beaux livres pour enfants que je peux trouver ayant Istanbul pour cadre ou pour personnage. En deux exemplaires qui plus est, pour que chacun de mes enfants puisse un jour redécouvrir au fond d’une malle ces pages parcourues enfant, ces images de la ville telle qu’ils les auront vues durant leurs jeunes années.

La saison des cadeaux approchant, voici parmi ceux-ci, une trouvaille qui constitue un merveilleux cadeau pour tous les plus jeunes enfants qui vivent à Istanbul, ou qui visitent Istanbul : Bu Ne Bu ? İstanbul, illustré par Mine Çelengil Göker et édité aux éditions Pibe Yayınları en 2013.

Un livre sans texte, dans un grand format cartonné qui permet de partager du bon temps entre parents et enfants en décrivant des scènes de la vie quotidienne dans différents quartiers de la ville. Pour plus tard, c’est une foule de petits détails qui parleront à ceux ayant vécu à Istanbul.

Des petites madeleines de Proust.

Un jour de neige à Kuzguncuk durant lequel les enfants ont congé de neige et s’en donnent à cœur joie dans les rues. Le bord de mer de Caddebostan. Le quartier très commerçant du bazar égyptien à Eminönu. Le vendeur de maïs. La femme qui distribue des graines aux pigeons. Le bazar aux animaux. Les étals de fromages, d’épices, de sucuk. La cariole du vendeur de simit. Des chats et encore des chats bien sûr. Un week-end de match sur la rive asiatique avec les supporters de deux équipes locales arborant fièrement leurs armoiries. Le vendeur de döner. L’épicier qui fait monter le pain et le lait à la ménagère chez elle avec un panier tiré par une corde. Le tramway de Moda. Le vendeur de moules près de l’embarcadère de Beylerbeyi. Le balayeur qui recycle un vieux bidon pour ramasser les détritus. Les mouettes. Les vapur.

On écarquille les yeux devant tant de détails colorés. On entend Istanbul. On hume Istanbul. On se plonge dans Istanbul et on n’oubliera ainsi jamais Istanbul..

istanbul_livre

                                                                                       J’élève mon enfant en Turquie : Christelle D. D