Femmes ottomanes et dames turques

La question de la liberté des femmes en Turquie ne cesse d’être reposée depuis que de déclarations en déclarations de ministres préfets et autres, on conseille à ces dernières de « rester à la maison », de ne pas utiliser de contraception , de ne pas sortir enceinte dans la rue et autres petites phrases assassines.

Mais qu’en était-il sous l’Empire ottoman ? Eléments de réponse avec l’ouvrageFemmes ottomanes et dames turques de Christine Peltre.

osmanlıdan-cumhuriyete-kadınlarımız-415x260

« Et les femmes ? » s’interroge Théophile Gautier dans son Constantinople en 1853. Assurément, il n’a pas tout dit. C’était, il est vrai, avant l’âge d’or de la carte postale où s’inscrit une autre vision de l’Orient féminin. Certes, les Odalisques chères aux peintres du XIXe siècle n’y sont pas absentes.

Et les Albanaises, Arméniennes, Bosniaques ou Macédoniennes qui voyagent sur cartes postales, ainsi que les « Dames turques » chères à Loti et les silhouettes modernes de l’époque kémaliste, satisfont un certain goût de l’exotisme.

Mais, sous le jour plus réaliste de la photographie, ces représentations ont aussi une visée ethnographique et témoignent, avec les textes contemporains qui les éclairent, d’une évolution de l’imaginaire européen, explique l’historienne Christine Peltre.( Note de l’éditeur)

Christine Peltre est une historienne d’art contemporain, spécialisée sur le XIXe siècle.

Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Marc-Bloch, elle fut également la directrice de l’Institut d’histoire de l’art de Strasbourg.

Liz Behmoaras née en 1950 à İstanbul est une écrivain, traductrice et journaliste turque diplômée du Lycée Français Notre Dame de Sion. Elle a traduit entre autres Simone de Beauvoir, Ivan Illich, Marie Cardinal et Paul Valery.

481-545-thickbox

Femmes ottomanes et dames turques, Christine Peltre.

Editions Bleu Autour, 2014.

Collection « d’un regard l’autre »

Préface de Lizi Behmoaras

Ouvrage publié avec le concours du Conseil régional d’Auvergne et du Lycée Notre Dame de Sion à Istanbul qui prépare à ce sujet une série de conférences avec Christine Peltre et Lizi Behmoaras.

Le livre sera à cette occasion publié en turc.

Pas de réponses